CinémaTélévision21 décembre 2021La Comtesse aux pieds nus

Arte TV a récemment diffusé « la comtesse aux pieds nus », film de Joseph K. Mankiewicz (1954), avec Ava Gardner et Humphrey Bogart dans les rôles principaux.

 Henry Dawes (Humphrey Bogart), un réalisateur américain en perte de vitesse, participe avec le producteur Kirk Edwards, un milliardaire sans foi ni loi et l’homme à tout faire de ce dernier, Oscar Muldoon (Edmond O’Brien), à une opération de repérage de nouveaux talents dans une boîte de nuit madrilène. Une danseuse, Ana Vargas (Ava Gardner) est dans leur collimateur.

 Vargas vit encore avec sa famille, dans un quartier misérable. Enfant, elle ne portait pas de chaussure, et préfère encore, bien que le sort lui sourie, marcher pieds nus. Comme Cendrillon – Cenicieta – elle rêve d’un prince charmant qui l’épousera et la rendra heureuse. Hollywood est un possible tremplin. Elle accepte d’accompagner Dawes. Elle tournera trois films avec lui, qui connaîtront un succès international.

Dès le début du film, on sait que le rêve de Cendrillon, devenir princesse, s’est réalisée mais qu’il a tourné au cauchemar. Les protagonistes sont réunis sous la pluie autour de sa tombe dans un cimetière italien. Devenue Comtesse par son mariage avec le Comte Vincenzo Tornato Favrini (Rossano Brazzi), elle a été assassinée par son époux. Une statue d’elle en marbre, pieds nus évidemment, domine sa sépulture.

 Devenue riche et noble, Ana Vargas est tiraillée entre son nouveau statut et son origine de classe. Elle revient à Madrid pour témoigner au procès de son père, jugé pour avoir assassiné son épouse. Le soir de son mariage avec le comte Tornato Favrini, elle s’ennuie pendant la réception et meurt d’envie de se joindre aux domestiques qui font la fête en danses et en musique.

 Elle parvient à résister à ses patrons, le producteur Kirk Edwards puis le nabab sud-américain Alberto Bravano. C’est à des gitans et à des domestiques qu’elle offre son corps, et c’est ce qui causera sa perte.

 La Comtesse aux pieds nus est un très beau film, porté par deux acteurs exceptionnels. Ava Gardner incarne un type de femme belle, sensuelle, indépendante, désirante, et aussi vulnérable.