ItalieJusticeMusiqueReligion19 mai 2022La métamorphose musicale des barques de Lampedusa

Dans le cadre d’un projet intitulé « Métamorphose », des détenus de la prison de Milan-Opéra utilisent le bois de barques de migrants arrivés sur l’île de Lampedusa pour les transformer en violons, violes et violoncelles.

 Le ministère de l’intérieur italien a acheminé 10 barques vers la prison de Milan-Opéra. Elles serviront de matière première pour l’atelier de menuiserie et de lutherie où travaillent des personnes détenues. Cinq hommes sont spécifiquement attachés à la production d’instruments à cordes.

 Le projet est porté par une organisation catholique, la Casa dello Spirito e delle Arti, la Maison de l’Esprit et des Arts. L’atelier produira des « croix de Lampedusa » qui seront données à des écoles. Il produira aussi des instruments de musique, qui ont vocation à être joués par un « orchestre de la mer » en tournée dans toute l’Italie.

Le but de la transformation du bois est double, selon ses initiateurs :  donner travail et dignité à des personnes détenues ; éveiller la conscience en particulier des jeunes de l’histoire dont ce bois est porteur.

 L’objectif de la lutherie est de produire, d’ici la fin 2022, deux violons, une viole et un violoncelle qui seront disponibles pour un quartet. Ennio Moricone a apporté au projet une composition nommée « la voce dei sommersi » (la voix des engloutis), dédiée au drame de ceux qui meurent en mer à la recherche d’un avenir meilleur. Et Nicola Piovani a écrit spécialement pour le projet « Canto del legno », le Chant du bois.

Trois barques ont été placées au centre de la prison, formant un espace appelé « Plaza del Silenzio », Place du silence. Il est prévu d’y accueillir des groupes scolaires qui viendront écouter le témoignage de migrants ayant vécu le voyage sur ces embarcations d’à peine 6 mètres de long transportant jusqu’à 60 personnes, y compris des enfants.

 En français, « mettre quelqu’un au violon » signifie l’emprisonner. Cette expression trouve des consonnances nouvelles à la prison de Milan-Opéra.