Cinéma2 mai 2021Les Chariots de feu

France 5 a récemment diffusé « les chariots de feu », film de Hugh Hudson, Oscar du meilleur film en 1982.

Aux Jeux Olympiques de Paris de 1924, organisés au stade de Colombes, deux Britanniques obtiennent la médaille d’or en course à pied : Harold Abrahams (Ben Cross) sur 100m, Eric Liddell (Ian Charleson) sur 400m.

.Le film de Hugh Hudson raconte l’itinéraire de ces deux champions dans les cinq ans précédant les Jeux.

Harold est fils d’un immigré juif lithuanien qui a réussi dans les affaires à force de volonté. Il a lui-même intégré l’une des plus brillantes universités de Cambridge. Il se découvre un talent pour la course à pied. Il rêve d’être le meilleur. Il se met à rude école sous la direction d’un coach, Sam Mussabini (Ian Hom), lui-même fils d’immigrant.

Éric est fils d’un pasteur presbytérien. Il est surnommé l’Écossais Volant, grâce à ses exploits en rugby et plus tard en course à pied. Sa foi chrétienne structure sa personnalité. Son projet de vie, c’est de devenir missionnaire en Chine. Mais auparavant, puisque Dieu est heureux de le voir courir et puisque sa notoriété sert la cause, il gagnera la médaille d’or à Paris.

Les Chariots de feu sont un magnifique hommage aux athlètes qui se consacrent corps et âme à leur passion et à leur ambition. Il est devenu culte en partie grâce à la bande son de Vangelis qui accompagne la scène introductive où l’équipe d’Angleterre court pieds nus le long d’une plage, ivre de fatigue et de bonheur.

Le titre du film est tiré d’un poème écrit par William Blake en 1806, qui prendra plus tard le titre de Jérusalem. « Apporte-moi mon chariot de feu, je n’abandonnerai pas le combat mental ».

And did those feet in ancient times
Walk upon England’s mountains green?
And was the Holy Lamb of God
On England’s pleasant pastures seen?

And did the Countenance Divine
Shine forth upon our clouded hills?
And was Jerusalem builded here
Among those dark Satanic Mills?

Bring me my Bow of burning gold;
Bring me my Arrows of desire;
Bring me my Spear; O clouds unfold!
Bring me my Chariot of fire!

I will not cease from Mental Fight,
Nor shall my Sword sleep in my hand,
Till we have built Jerusalem
In England’s green and pleasant Land.

Les Chariots de feu
Chariots of fire
1981
real : Hugh Hudson
Ian Holm
COLLECTION CHRISTOPHEL