ActualitéSanté5 décembre 2021Raoultlâtrie

Un article de l’Express relatant les démêlés du professeur Éric Raoult avec l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a provoqué sur Facebook une avalanche de commentaires, pour la plupart en défense du médecin marseillais.

 Daté du 27 novembre 2021, l’article de l’Express a suscité plus de 300 commentaires sur Facebook. Il relatait les raisons pour lesquelles l’ANSM a saisi le procureur de la République de plusieurs essais thérapeutiques illégaux menés par l’institut dirigé par le professeur Raoult. Ce dernier avait minimisé l’affaire, en affirmant que l’ANSM ne visait qu’un essai litigieux. L’Express confirmait qu’il s’agit bien de plusieurs essais. L’ANSM considère qu’ils ont été pratiqués sans que le consentement des personnes impliquées, étudiantes en médecine et SDF en particulier, ait été recueilli dans les conditions prévues par la loi.

 Beaucoup d’intervenants sur Facebook, favorables au professeur Raoult, se contentent d’apporter leur soutien : « Bravo Professeur Raoult ! tout mon soutien. Tenez bon ! » Les arguments de ceux qui cherchent à étayer leur soutien sont au nombre de trois : le professeur est plus diplômé que ceux qui le critiquent, notamment les journalistes ; ses traitements sont efficaces ; il est victime d’une cabale de diffamateurs à la solde des laboratoires pharmaceutiques.

Premier argument, donc, les diplômes : « vous avez tous ses diplômes ? Non, alors taisez-vous ! » Péremptoire.

 Deuxième argument : les traitements contre le Covid administrés par Raoult sont efficaces. Question d’une admiratrice : « pourquoi la fille à Macron s’est fait soigner par lui et beaucoup d’autres ? » On ignorait que Macron eût une fille, et on aimerait connaître l’identité des autres célébrités qui, de manière occulte, auraient recouru au protocole Raoult. Ou encore : « son traitement a marché et si nos politiques qui ont vaincu le Covid grâce à lui avaient le courage de parler, on n’en serait pas là. » On ne savait pas que le Covid avait été vaincu ; on ignorait aussi que la vaccination n’était pour rien dans la limitation de ses effets, et que l’administration clandestine massive de chloroquine expliquait la baisse des contaminations et des hospitalisations.

 Troisième et dernier argument : le professeur Raoult est victime d’une bande de voyous qui veulent sa peau. « Laissez en paix cet homme dont le seul désir est de servir l’Humanité et qui ne cesse d’être harcelé par des politiciens qui se prennent pour des médecins et qui ont mis notre pays dans une catastrophe humanitaire au bénéfice des profits quoi qu’il en coûte ». Il est rassurant d’apprendre que la vanité n’a aucune part dans les motivations du professeur et que seul l’altruisme y concourt. Le complot dont est victime ce héros humaniste est orchestré par des journalistes vendus ou achetés par des « fabricants de produits » qui s’en sont mis « plein les poches. »

 En conclusion, cette opinion guerrière d’une admiratrice : « tout mon soutien à cet éminent professeur. Puisse Dieu nous aider à mettre tous les faiseurs de mensonge un genou en terre. » Bigre ! Si Dieu lui-même est convoqué à la rescousse de l’éminent professeur, la situation est grave ! À moins que Didier Raoult soit lui-même un dieu et que son culte, la Raoultlâtrie, se pratique dans les réseaux sociaux.