CinémaGrande Bretagne14 juillet 2022Tamara Drewe

Arte TV a récemment diffusé Tamara Drewe, comédie de Stephen Friers (2010), dans lequel une jolie fille met sens dessus dessous un calme village de la campagne anglaise. 

Nicholas et Beth Hardiment (Roger Allam et Tamsin Creig) gèrent ensemble une maison d’hôtes à la campagne, totalement dédiée à des écrivains. D’emblée, le spectateur est prévenu : le calme du cottage et des pâturages n’est qu’apparent. Sous la plume des pensionnaires grondent l’adultère, la violence et le crime.

 Une jeune femme, Tamara Drewe (Gemma Arterton) revient vivre au village dans la maison de son enfance. Affligée d’un nez à la Cyrano, elle était rejetée par les hommes du cru. Une opération de chirurgie esthétique l’a rendue irrésistible.

Tamara séduit le batteur d’un groupe de rock, Ben Sergeant (Dominic Cooper). Ce dernier conquiert son cœur en improvisant un numéro de batterie sur les verres et les casseroles de la cuisine. Problème : une adolescente du village, Jody (Jessica Barden) est platoniquement follement amoureuse de Sergeant. Elle déclenchera une série de catastrophes pour, enfin, l’approcher et tenter de se l’approprier.

 Chacun a son secret. Tamara aime Andy (Luke Evans), mais celui-ci n’est « que » jardinier alors qu’elle rêve de célébrité. Nicholas tombe raide amoureux de Tamara. Glen (Bill Camp), un auteur américain raté qui fait de long séjour dans la maison d’hôtes, est épris de Beth, mais celle-ci est l’épouse de Nicholas.

 Tout s’emballe, y compris un troupeau de vaches transformées en compagnie d’assaut par les aboiements et les crocs du redoutable chien de Ben. Tout est absurde dans ce film pétri du meilleur humour anglais. Jouissif !