CinémaSantéSociétéTélévision17 mars 2022Qu’est-ce qu’on va faire de Jacques ?

Arte TV a récemment diffusé « Qu’est-ce qu’on va faire de Jacques ? », téléfilm de Marie Garel-Weiss (2021) sur l’impact de la maladie mentale au sein d’une famille.

Jacques (Vincent Deniard), sévèrement atteint de schizophrénie, vit avec son père à la campagne près d’Angoulême. Lorsque celui-ci décède, il fait une tentative de suicide. À sa sortie de l’hôpital, la question se pose de ce qu’il va devenir. On vendra probablement la maison familiale. Faudrait-il le mettre sous tutelle, le placer dans une institution ? Jacques le refuse de toutes ses forces. Il voudrait vivre seul, mais le peut-il ?

Louise (Maud Wyler), la benjamine de la fratrie, prend en charge Jacques au quotidien, avec l’aide de son compagnon Laurent (Samir Guesmi). Ils lui trouvent un logement proche de chez eux. Certains jours, ce sont des dizaines d’appels que reçoit Louise.  Estelle (Claude Perron) et Fabien (Pascal Réméric), les autres membres de la fratrie, ont leurs raisons personnes de ne pas s’impliquer.

« Colosse aux affects perturbés, lit-on sur le site d’Arte, habité par un mal sournois, Jacques fume et boit plus que de raison pour faire taire les voix qui résonne parfois dans sa tête. » Vincent Deniard, qui interprète le rôle de Jacques, commente ainsi son rôle : « La réalisatrice, Marie Garel-Weiss, m’a demandé de prendre une dizaine de kilos. Car les personnes vivant avec une problématique de santé mentale sont souvent confrontées à l’embonpoint. Elle m’a dit aussi cette phrase précieuse : « Vincent, surprends tes partenaires ! » À chaque réplique, je leur renvoyais la balle différemment. La folie, c’est un peu ça. On ne sait jamais comment la personne va se comporter… »

Un jour, Jacques agonit d’injures sa petite sœur, puis il tombe dans ses bras en pleurant. Pour Louise, son frère représente un cas de conscience permanent. Elle a l’opportunité de travailler dans un observatoire au Chili, mais il faudra partir un an. Elle aimerait avoir un enfant avec Laurent, mais Jacques prend déjà toute la place.

Qu’est-ce que Louise, Estelle et Fabien vont faire de leur frère handicapé ? On ne le saura pas, le quotidien est dévorant. Ce beau film plonge le spectateur dans une souffrance profonde à laquelle ni les médicaments, ni l’amour des proches, n’apportent de réponse. L’interprétation par Vincent Deniard et Maud Wyler est impressionnante de justesse.

« Qu’est-ce qu’on va faire de Jacques » est disponible en replay sur le site d’Arte jusqu’au 8 juin 2022.