Cinéma23 mars 2022Compagnons

Dans « Compagnons », film réalisé en 2021, Jean-François Favrat met en présence une jeune femme révoltée passionnée de street-art et la confrérie des Compagnons du Devoir, structurée par des rites anciens et passionnés par le bel ouvrage.

Naëlle (Najaa Bensaïd) vit avec sa mère et sa petite sœur dans le quartier de Bellevue, un grand-ensemble de la métropole nantaise. Dans la ligne de mire de la justice, elle évite la prison par un chantier d’insertion dont Hélène (Agnès Jaoui) est salariée. Lorsque sa vie est menacée par des caïds, Hélène la prend sous son aile.

Hélène introduit Naëlle dans la maison nantaise des Compagnons de Devoir. Elle y préparera un CAP de vitrail sous la direction de Paul, dit Le Bordelais Cœur Fidèle (Pio Marmaï). Elle vivra dans la maison en régime d’internat.

Naëlle est impressionnée par les rites des Compagnons – habits de cérémonie, chants, pseudonymes, « prévôt » et « mère ». Elle apprend leur devise : « capable, digne, libre et généreux ». Elle est fascinée par la technique du vitrail, dans laquelle son expérience de street art peut faire merveille. Elle gagne le respect de Paul, sujet au vertige, lorsqu’elle le relaie au sommet d’un échafaudage du chantier des vitraux de la cathédrale.

Le passé de Naëlle, qui est aussi le présent de sa mère et de sa sœur, se rappelle à elle sous la forme d’une dette de milliers d’euros envers des dealers. Entre le besoin de se faire de l’argent, vite et beaucoup, et la vie communautaire des Compagnons, la contradiction est violente.

Pour le personnage de Naëlle, Jean-François Favrat recherchait « cette dureté sociale qui se lit dans le corps, sur le visage, dans la façon même d’être ». Najaa Bensaïd est totalement crédible dans le rôle d’une jeune femme écrasée par son milieu au point de n’avoir plus de considération pour elle-même, et pourtant encore disposée à lutter pour un avenir libre.

Agnès Jaoui joue de manière convaincante le rôle d’une éducatrice bienveillante jusqu’à la naïveté, et Pio Marmaï celui d’un ouvrier passionné par son art, d’abord rebuté par le caractère difficile de Naëlle, mais ensuite fasciné par sa personnalité et son potentiel.